A propos

Parcours

Sarah portrait 1

Née en 1984 dans la région parisienne d’un père musicien et d’une mère coloriste, Sarah Vestris a grandi dans un univers artistique.
A 16 ans, elle découvre la peinture et s’en sert comme moyen d’expression, elle réalise alors que la pratique d’un art peut soulager et aider.
En 2003 après un baccalauréat Lettres-Arts, Sarah s’oriente vers l’Ecole St Luc de Tournai en Belgique
ou elle apprend durant quatre années les techniques de l’ébénisterie, de la sculpture sur bois, du modelage de la terre et du moulage.
En 2007 à Bruxelles, elle se dirige vers une formation d’animation d’ateliers d’expression créatrice à visée thérapeutique intitulée « Les ateliers de l’insu » durant laquelle elle expérimente pendant
deux ans des ateliers tels que le théâtre, la danse, l’écriture, le collage, le modelage et la peinture.
Dans cette formation, se révèle une autre dimension dans l’acte de création. Elle prend conscience
qu’au delà du résultat, l’essentiel se situe dans ce qu’elle traverse au moment où elle crée.
Tout comme la richesse de son métissage, Sarah mélange naturellement les textures et a un sens
instinctif des couleurs, nourrie par la diversité de son environnement.
Ainsi, depuis 2010, parallèlement à la peinture, elle expérimente le travail du tissu en créant des bijoux
et accessoires issus essentiellement de la récupération.

Démarches artistiques

Buildings ethniques, pigments naturels, gel médium acrylique

Au début, Sarah réalisait des peintures abstraites
sur papier où elle insérait des textes. Puis elle a expérimenté
d’autres outils pour obtenir des matières
différentes.
Au fil des années, la toile de lin au grain particulier
remplace le papier. Il n’y a pas de dessin préalable, le
tableau se construit au fur et à mesure.
L’essentiel est dans l’acte de peindre.
Elle utilise des pigments naturels en poudre mélangés
avec du gel médium acrylique, qui offrent des teintes variées et naturelles.
Tout au long de son parcours créatif, son travail reflète à la fois
ses origines métisses par les couleurs qu’elle emploie et un désir
d’ouverture sur le monde et l’Autre.
Le thème principal, « Fenêtres ouvertes sur… », suggère une
notion d’échange et de partage universels.

Pigments naturels
Création collier plastron ras du cou.
Création collier plastron ras du cou

Depuis longtemps attirée par la diversité des textures, ce fut naturel pour Sarah de s’intéresser au
tissu, celui-ci offrant de multiples possibilités dans l’exploration des matières, couleurs et motifs.
Ses créations consistent en l’assemblage de tissus variés auxquels elle associe des perles, des breloques,
des boutons en corne, nacre, bois, rocaille et métal.
Chaque bijou ou accessoire ainsi réalisé à une histoire car il est exclusivement issu de récupération
provenant de personnes et de pays différents.